H2O MAINTENANCE

QUESTIONS FRÉQUENTES

Produits en stock ?

La disponibilité des produits est indiquée en page produit et dans votre panier.

Produit en stock, expédition sous 48H

Produit disponible, délai d'expédition sous 3 à 5 jours.

Produit sur-mesure, délai sur commande.

Rechercher un produit

Pour rechercher un produit, saisissez la désignation du matériel ou référence produit dans le champ de recherche, situé en haut à droite du site. Si vous n'avez pas trouvé le matériel piscine, contactez-nous par email.

Ouvrir un compte client ?

Cliquez sur "Mon compte" en haut à droite du site, puis créez votre compte en ligne. Remplissez le formulaire d'inscription et validez.

Ca y est, votre compte est creé ! Vous recevrez un email de confirmation avec vos identifiants de connexion. Une fois votre compte crée, vous pourrez d'un simple clic gérer vos commandes, vos retours, consulter vos devis, modifier vos informations personnelles.

Moyen de paiement

Choisissez le mode de règlement qui vous convient parmi les suivants :

Carte bancaire : Le paiement en ligne est 100 % sécurisé grâce au serveur de paiement de la banque LCL et à vos informations bancaires qui sont chiffrées par certificat SSL. Vous pouvez réglez vos achats par carte Visa, Mastercard et Carte bleue.

Votre commande est traitée immédiatement

Paiement 3x sans frais :

Nous offrons à tous nos clients la possibilité d’un paiement en 3x sans frais quelque soit le montant de votre commande (service entièrement gratuit). Le montant de votre commande sera divisé en échéance égale payable à 30 jours d’intervalle. Votre commande est traitée immédiatement

Paiement par chèque : Vous pouvez régler votre commande par chèque bancaire (France uniquement). Etablir le chèque à l'ordre de

H2O MAINTENANCE, et envoyer le règlement à :

H2O MAINTENANCE 45, Route de Bessieres

31240 L'UNION

Ces informations vous seront rappelées lors de la confirmation de commande. Votre commande est traitée à réception de votre chèque.

Virement bancaire : Vous souhaitez régler par virement bancaire. Les informations nécessaires au virement vous seront communiquées lors de la confirmation de commande. Votre commande est traitée à réception de votre virement.

Livraison en FRANCE

La livraison en France metropolitaine est entièrement gratuite pour toutes vos commandes sur notre site.

Colis jusqu'à 30kg = Colissimo 48 H, contre signature (gratuit).

Colis supérieur à 30 Kg = Livraison par transporteur. Le transporteur prendra contact avec le cleint pour un rendez-vous de livraison.

Livraison Europe et DOM/TOM ?

Colis jusqu'à 30 KG = Colissimo international, remis contre signature. Le tarif d'un envoi dépend du poids et du pays de destination. Le prix de la livraison sera indiqué au panier de votre commande.

CONSEILS PISCINE

Le bon usage de votre piscine

Pour une piscine privée, dans un cadre familial. Nous vous recommandons d’effectuer un contrôle préalable à l’utilisation du bassin et notamment :

1/ Évaluer la qualité de l’eau (écumage des corps étrangers, contrôle de turbidité...), • Contrôler le fonctionnement de la filtration et du dispositif de stérilisation ou traitement d’eau (mise sous tension, contrôle de pression, vérification du niveau d’eau, détection d’éventuelle fuite, détection de vapeur toxique...)

Prendre en compte les sujets vulnérables (enfants, personnes âgées...), En outre, vous veillerez à :

2/ Équiper les enfants de brassards ou de bouées adaptés,

3/ Surveiller les sujets vulnérables durant la baignade,

4/ Réactiver le système de sécurité après la baignade.

Enfin, une bonne hygiène corporelle des baigneurs est essentielle pour limiter les risques de contamination de l’eau (avant la baignade, une douche est vivement recommandée).

Attention : Les huiles et autres crèmes solaires peuvent provoquer des taches indélébiles sur le revêtement de finition de votre piscine.

Attention ! usages déconseillés ou formellement interdits Votre piscine est, avant tout, un lieu de loisirs et de détente, ainsi certains comportements sont-ils vivement déconseillés : plongeons à risques, apnées prolongées, courses sur les plages et margelles et plus généralement tous les comportements imprudents...

Le respect des conditions de traitement de l’eau est déterminant pour la pérennité et la fiabilité de votre piscine, dès lors tout additif (liquide ou solide) non préconisé est rigoureusement interdit.

Un bassin doit rester en permanence rempli pour que la pression de l’eau à l’intérieur compense la pression du sol à l’extérieur. Cependant, dans le cas d’une réparation nécessaire, la vidange peut-être effectuée en prenant toutes les précautions pour assurer la stabilité du bassin vide. Pour assurer la pérennité de votre ouvrage, nous vous recommandons de confier la vidange de votre piscine à un professionnel qualifié.

Depuis le 1er janvier 2006, toutes les piscines enterrées, non closes, privatives à usage individuel ou collectif, doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité visant à prévenir les risques de noyade.

Quatre types de dispositifs sont admis (barrières, alarmes, couvertures, abris) sous réserve de leur conformité aux normes suivantes :

Barrières de protection (norme NF P90-306),

Alarmes de piscines (norme NF P90-307),

Couvertures de sécurité (norme NF P90-308),

Abris de piscines (norme NF P90-309).

LE TRAITEMENT DE L’EAU DE PISCINE

Le traitement de l’eau est assuré au moyen d’un équipement de filtration et d’un réseau hydraulique qui doit assurer la circulation de l’eau à filtrer.

L’eau, captée par aspiration, passe à travers un élément filtrant et retourne au bassin, débarrassée des particules de dimension supérieure à la finesse de l’élément filtrant.

• Fonctionnement du filtre

La filtration assure le traitement physique de l’eau pour la préparer à un traitement chimique plus efficace et plus économique. Dans le principe, le filtre remplit les fonctions de «tamis» chargé de retenir les différents déchets présents dans l’eau. Les impuretés (particules non solubles) sont retenues mécaniquement par le filtre. Le filtre va donc se colmater (ou s’encrasser), un lavage lui rendra toutes ses capacités. Le filtre de piscine est muni (sauf le filtre à cartouche) d’une vanne multi positions, d’un manomètre, d’un purgeur d’air (optionnel) et d’une vidange (pour l’hivernage). Les quatre principaux types de filtres sont :

• Le filtre à sable ou silice de quartz Finesse de filtration de l’ordre de 40 microns.

Le sable utilisé est un produit spécifique finement calibré, il existe en plusieurs granulométries. L’eau passe de haut en bas (filtration) et de bas en haut (contre lavage) dans la cuve au travers des crépines, reliées sur un collecteur disposé en bas de cuve. Le filtre est dit «top» (si la vanne est située en haut de la cuve). Le filtre est dit «side» lorsque la vanne est latérale, le filtre est alors muni d’un couvercle en haut de la cuve. La charge filtrante est un consommable qui doit être remplacé à intervalles réguliers selon les prescriptions de l’installateur.

Le filtre à cartouche Finesse de filtration de l’ordre de 20 microns. Elément amovible qui retient les impuretés, la cartouche est insérée dans la cuve du filtre. De forme cylindrique avec paroi plissée en accordéon, en papier spécial ou plus souvent en «Dacron» (tissu de polyester), la cartouche se nettoie par rinçage au jet d’eau et non par contre-lavage. Le filtre retient les déchets en surface et sa cuve peut contenir une ou plusieurs cartouches. • Durée de la filtration Par principe, durant la saison d’utilisation, le volume du bassin doit être recyclé au minimum une fois chaque jour.

On considère qu’un groupe de filtration à la puissance correctement adaptée, doit permettre de recycler le volume total de la piscine qu’il équipe entre 4 heures (temps de recyclage idéal) et 6 heures (temps de recyclage maximum). Dans la pratique, les temps horaires de la filtration seront réglés selon la saison, la fréquentation, le système de désinfection et la température de l’eau.

Au-delà de 27° il est indispensable de majorer le temps de filtration de 4 heures. Dans tous les cas, une vidange partielle (30 % à 50 % du volume d’eau) et annuelle contribue à conserver la qualité de l’eau et la pérennité de l’installation. Le temps de filtration peut-être calculé selon la formule suivante : T° de l’eau / 2 = Durée de filtration exprimée en heure Il est nécessaire de favoriser le fonctionnement de la filtration en période diurne (durant les heures de fréquentation et lors des pics de température). Le retour d’eau au bassin pourra, accessoirement, être dérivé vers un équipement complémentaire de type chauffage et/ou de traitement chimique et/ou un appareil de nettoyage. NOTA BENE : Une procédure d’hivernage doit être prévue pour garantir les équipements des risques de dégradation dus au gel. NOTA BENE : La filtration et le traitement de désinfection devront êtres complétés par un nettoyage régulier du fond, des parois, du plan d’eau ainsi que des abords immédiats du bassin. 2.2- Traitement chimique L’efficacité du traitement chimique est conditionnée par l’équilibre de l’eau.

Le maintien de cet équilibre est obtenu, par l’analyse et, si nécessaire, la correction du pH (potentiel d’hydrogène), du TH (titre hydrotimétrique) et du TAC (titre alcalimétrique complet). • Le potentiel d’hydrogène (pH) Il détermine le niveau «acidité / basicité» de l’eau. L’amplitude du pH est comprise entre 0 et 14, un indice de 7 est considéré comme un pH neutre. En ce qui concerne l’eau de piscine traitée au chlore, le pH idéal est compris entre7 et 7,4. Le contrôle et le maintien du bon niveau de pH est essentiel pour deux raisons :

Le confort des baigneurs : eau non irritante (pour l’oeil et la peau)

L’efficacité de la désinfection. Deux autres paramètres importants permettent de maintenir l’équilibre de l’eau : • Le Titre Hydrotimétrique (TH) Il détermine la dureté de l’eau. Exprimé en degrés français (°F), il varie en fonction de la concentration en ions calcium et magnésium. Une eau douce possède un TH compris entre 0 et 10 °F, une eau dure au delà de 35 °F

• Le Titre Alcalimétrique Complet (TAC)

Il détermine l’alcalinité de l’eau, exprimé en degrés français (°F), est fonction de la concentration en ions carbonates et bicarbonates. II caractérise le pouvoir tampon de l’eau, c’est à dire la capacité d’influence d’un produit acide ou basique sur le pH de l’eau. Plus le TAC est élevé, et plus il est difficile de faire varier le pH de l’eau. Le traitement chimique doit permettre d’obtenir une eau de qualité propre à la baignade, désinfectée et désinfectante.

En effet, dans tous les cas, il convient de compléter la filtration au moyen d’un apport chimique afin d’agir selon un processus d’oxydation (il faut brûler les bactéries). Les moyens utilisés sont des apports de produits oxydants.

Ces moyens peuvent se présenter sous forme directe ou indirecte notamment en produisant l’hypochlorite de sodium, sur place, au moyen d’un électrolyseur de sel. D’autres systèmes peuvent être employés, seuls ou combinés, tels que lampe UV, ozone...

Les piscines recevant du public sont soumises à des obligations particulières en matière de contrôle et de qualité biologique de l’eau, dans ce cas le choix des produits de traitement et leur stockage sont réglementés.

Le traitement d’eau peut être, partiellement ou totalement, automatisé, en injection de produits oxydants, voire en analyse de l’eau combinée à l’injection pilotée

CONSEILS FILTRATION

Les conseils « h2omaintenance » pour la filtration et le traitement de l’eau.

La pompe de filtration

• Nettoyage du panier pré-filtre pompe La pompe de filtration contient un panier appelé pré-filtre permettant de retenir certaines impuretés et particules aspirées dans le bassin. Sa fréquence de lavage dépend de la pollution environnante mais elle est indispensable après chaque balayage manuel de la piscine.

Pour nettoyer celui-ci, il suffit de le retirer de son logement et de le rincer à l’eau claire (vérifier la propreté au montage. Le filtre En purifiant l’eau, le filtre s’encrasse ce qui conduit à une baisse de la fluidité dans la circulation de l’eau et à une augmentation de la pression hydraulique (voir manomètre s’il existe).

Cela nécessite des lavages :

• de la charge filtrante (sable, diatomite)

• de la cartouche • de la poche filtrante En fonction de la fréquence préconisée par le fabricant. Le bassin

• Propreté des skimmers Les paniers de skimmers sont les premiers capteurs d’impuretés notamment les éléments polluants visibles à l’oeil nu. Il est donc impératif de les vider et les nettoyer régulièrement.

• La surface de l’eau Si nécessaire, ramasser les éléments impropres à l’aide de l’épuisette.

• Le fond du bassin Balayage manuel du bassin ou ramassage des éléments impropres à l’aide de l’épuisette. Si le bassin est équipé d’un appareil de nettoyage alors le faire travailler régulièrement une fois le bassin propre. L’encrassement des parois de votre piscine est essentiellement dû à un déséquilibre chimique de l’eau (développement d’algues, tartre, etc ...). Deux actions permettent d’y remédier :

• Brossage manuel des parois, en utilisant la brosse à parois. Pour décoller les impuretés, ne pas utiliser l’appareil de nettoyage automatique, totalement inefficace dans cette configuration.

• Vérifier et corriger l’équilibre chimique de l’eau.

• La ligne d’eau Les principales sources d’encrassement sont la pollution atmosphérique et les corps gras :

• Nettoyer par brossage manuel (avec ou sans produit nettoyant spécial piscine selon l’état).

• Ne pas utiliser de surface abrasive.

• Intervenir selon le constat visuel. Pour des baignades agréables et un entretien facile : ne jamais laisser votre piscine sale. Quelle que soit la méthode de traitement choisie, il y a toujours 4 critères essentiels à corriger dans l’ordre d’importance suivant :

• Equilibre de l’eau

• Désinfection / stérilisation

• Destruction des algues

• Floculation Equilibre de l’eau

• Le pH = potentiel hydrogène

• Caractère acide / basique de l’eau • Variation de 0 à 14 / pH neutre = 7

• Pour l’eau de piscine, le pH idéal = compris entre 7 et 7,4 (à l’exception du traitement au brome, pour lequel le pH idéal = compris entre 7,4 et 7,8)

Valeur variable en raison de :

• La météo
• La température extérieure
• Les produits de traitement
• La fréquence des baignades
• La filtration Analyses et corrections sont indispensables pour maintenir la valeur du pH préconisée. Ceci est important pour assurer le confort des baigneurs, l’efficacité des produits de traitement, la pérennité des équipements et la bonne tenue du revêtement.
• Le TAC = titre alcalimétrique complet Le TAC est le taux d’alcalinité totale, soit la teneur en carbonates et bicarbonates d’une eau. Cette valeur donne à l’eau son pouvoir tampon qui agit sur le pH C’est un paramètre qu’il est important de déterminer à l’ouverture de la piscine en début de saison.. Sa correction s’effectue comme pour le pH avec un correcteur d’alcalinité. Une trousse d’analyse spécifique permet de déterminer cette valeur A ce sujet, contactez votre piscinier !
• Le TH = Le Titre Hydrotimétrique Le titre hydrotimétrique, teneur en calcium et magnésium plus communément appelé CALCAIRE, permet de déterminer l’équilibre de l’eau sur la balance de TAYLOR Paramètre peu variable, le TH doit être déterminé, lors de la mise en service en début de saison. Les conséquences du calcaire sont visibles à la ligne d’eau ainsi que sur les équipements. L’utilisateur doit donc veiller, en permanence, à ce que l’eau de sa piscine soit parfaitement désinfectée et désinfectante.

Toute pollution d’origine végétale (algues..) ou bactériologique (bactéries, virus) est détruite au contact de l’eau du bassin. La désinfection des piscines privées s’obtient, soit à partir de substances chimiques dissoutes dans l’eau des bassins, soit par le fonctionnement d’équipements spécifiques.

L’attention de l’utilisateur est tout particulièrement attirée sur le respect des valeurs de pH. En effet, à des valeurs trop importantes (ex. pH > 7,8 pour le chlore), les produits oxydants voient leur effet désinfectant fortement réduit, voire annulé, permettant ainsi le développement des micro-organismes. Un pH trop bas (ex. inférieur à 6,8 pour le chlore), peut engendrer une forte oxydation des particules métalliques dissoutes ou une corrosion importante des équipements métalliques de la piscine. En outre, un pH trop bas favorise la dégradation des revêtements du bassin.

• Les produits de désinfection Les produits ou systèmes analysés ci-dessous doivent être utilisés conformément aux prescriptions éditées par les différents fabricants ou distributeurs desdits produits ou systèmes. L’utilisateur doit s’assurer, au préalable, de la compatibilité des produits ou systèmes avec le revêtement de la piscine ainsi que de la compatibilité des produits entre eux. Certains mélanges peuvent être nocifs pour les revêtements et même dangereux ou explosifs. Rappel important : Ne jamais mélanger les produits concentrés, entre eux !

• Le Chlore Le pouvoir rémanent du chlore est très important. Le chlore ou ses dérivés chlorés, peuvent se trouver sous diverses formes : Solide : Comprimés, granules ou poudre à dissolution rapide, ou galets à dissolution lente. Il est important de mesurer le chlore libre, et, pour ce faire, utiliser la trousse d’analyse DPD n° 1, disponible auprès de votre piscinier. Il est impératif de conserver une concentration de stabilisant inférieure à 75mg/litre. Pour les produits de traitement à base de chlore stabilisé, l’excès de produit stabilisant «bloque» l’action du chlore. Il est rappelé que l’utilisation de chlore stabilisé par accumulation, entraîne systématiquement l’apport et, donc, l’augmentation de la teneur en acide isocyanurique (stabilisant) dans l’eau de la piscine. Afin d’éviter la saturation, la concentration en stabilisant doit être réduite par renouvellement partiel, ou total, de l’eau du bassin. ATTENTION : Une concentration d’acide isocyanurique, à un taux > 75 mg/litre, entraîne le rejet des appels en garantie concernant l’apparition de taches et/ou d’une décoloration du revêtement. NOTA BENE : Il existe deux formes de chlore, le chlore stabilisé et le chlore non stabilisé. Il est indispensable de ne jamais mélanger les deux à l’état concentré.

L’utilisation de chlore stabilisé entraîne la concentration de stabilisant, l’accumulation de stabilisant jusqu’à saturation (> 75 mg/litre) peut entraîner une perte l’efficacité du traitement d’eau et provoquer une dégradation éventuelle de l’installation.

LE CONFORT ? LE CHAUFFAGE PISCINE…

Le chauffage est un équipement optionnel qui a pour effets d’améliorer le confort des baigneurs et prolonger la période d’utilisation de la piscine.

Il pourra être installé ultérieurement. Les systèmes de chauffage sont composés d’équipements destinés à élever puis à maintenir le niveau de température du bassin, en complément de l’apport solaire naturel.

Plusieurs solutions permettent d’obtenir ce résultat :

• Les pompes à chaleur
• Les réchauffeurs électriques
• Les échangeurs de chaleur L’installation et le choix du mode de chauffage devront faire l’objet d’une étude préalable spécifique, réalisée par un conseiller technique h2omaintenance afin de prendre en compte un ensemble de paramètres tels que :
• Étude de compatibilité avec l’installation existante
• Choix de possibilités techniques adaptées au projet ou à l’existant
• Conditions climatologiques locales • Conditions économiques liées au type d’énergie primaire Attention, l’élévation de la température d’eau favorise le développement des micro-organismes.

Aussi est-il nécessaire de maintenir l’équilibre et la désinfection de l’eau. Attention, l’élévation de la température due au chauffage (naturel ou artificiel) augmente sensiblement les dosages de désinfectants dont l’action d’oxydant peut provoquer des agressions chimiques (migration ou destruction des plastifiants), ce qui peut conduire à une décoloration, à une perte d’élasticité et donc à un vieillissement prématuré.

Aussi est-il indispensable de respecter les limites de températures prescrites par les fabricants de membranes d’étanchéité (liner...). Attention : Les températures d’utilisation de la piscine devront toujours tenir compte des matériaux mis en œuvre ainsi que des préconisations du constructeur.